Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dib hamza

Le coran et la science ( miracle scientifique du coran )

10 Juillet 2009 , Rédigé par Dib hamza Publié dans #islam kabyle dib hamza

 

 

Le Miracle scientifique dans le coran

L'origine de l'Univers est décrite dans le Coran dans le verset suivant :


A) la creation de lunivers

( Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant... (Coran,)

 



CREATION A PARTIR D'UNE FUMEE EPAISSE


Les scientifiques aujourd'hui peuvent observer la formation des étoiles à partir d'un nuage de gaz chaud. La formation à partir d'une masse gazeuse chaude s'applique également à la formation de l'Univers. La création de l'Univers telle que décrite dans le Coran confirme cette découverte scientifique dans le verset suivant :


( Il a ancré les montagnes à sa surface, Il l'a bénie et a déterminé ses richesses en quatre jours exactement, [voilà en réponse] aux curieux. Puis Il S'est établi au ciel alors que celui-ci était de la fumée et lui a dit ainsi qu'à la terre : "Venez à moi bon gré mal gré, "Nous venons [à Toi] de notre plein gré", répondirent-ils. (Coran, 41 : 10-11)


LA SÉPARATION DES CIEUX ET DE LA TERRE ( grande explosion )


Dans un autre verset qui se rapporte aux cieux, nous pouvons lire:

Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas? (Sourate al-Anbiyâ', 30)


2)L'UNIVERS EN EXPANSION

Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance et Nous l'étendons [constamment] dans l'immensité. (Coran, 51 : 47)



3) LES DIFFERENCES STRUCTURELLES ENTRE
LE SOLEIL, LA LUNE ET LES ETOILES

Nous avons construit au-dessus de vous sept [cieux] renforcés. [Y] avons placé une lampe [le Soleil] très ardente. (Coran, 78 : 12-13)

Comme nous le savons, la seule source de lumière dans le Système Solaire est le Soleil. Avec les progrès de la technologie, les astronomes ont découvert que la Lune n'était pas une source de lumière mais qu'elle reflétait simplement la lumière qui lui parvenait du Soleil. L'expression "lampe" dans le verset ci-dessus est la traduction du mot arabe siraaj qui décrit de la meilleure manière le Soleil, qui est la source de lumière et de chaleur.

Dans le Coran, Dieu emploie différents mots pour se référer aux corps célestes tels la Lune, le Soleil et les autres étoiles. C'est ainsi que les différences de structure entre le Soleil et la Lune sont exprimées dans les versets :

N'avez-vous pas vu comment Dieu a créé sept cieux superposés ? Et y a fait de la Lune une lumière et du Soleil une lampe ? (Coran 71 : 15-16)

Dans le verset ci-dessus, le mot "lumière" est utilisé pour la Lune (nour en arabe) et le mot "lampe" pour le Soleil (siraaj en arabe). Le mot utilisé pour la Lune évoque un corps sans mouvement, brillant et qui reflète la lumière. Le mot employé pour le Soleil se réfère à un corps céleste qui brûle continuellement, une source constante de chaleur et de lumière.

Par ailleurs, le mot "étoile" vient de la racine du mot arabe najama, signifiant "qui apparaît, qui surgit, visible". Comme dans le verset ci-dessous, on se réfère aux étoiles par le mot thaaqib qui est utilisé pour indiquer un corps qui brille et qui perce l'obscurité par sa lumière, qui s'auto-consume et qui est brûlant :

C'est une étoile scintillante ! (Coran, 86 : 3)

 

4) LES ORBITES ET L'UNIVERS EN ROTATION

L'une des plus importantes bases de l'équilibre de l'Univers est le fait que chaque corps céleste suit une orbite particulière. Etoiles, planètes et satellites tournent tous autour de leur propre axe et aussi tous ensemble autour du système dont ils dépendent. L'Univers fonctionne selon un ordre minutieux tel une horloge bien réglée

 

5) LA TRAJECTOIRE DU SOLEIL

Les versets du Coran évoquant le Soleil et la Lune soulignent que chacun suit une trajectoire spécifique.


C'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun évoluant sur une orbite propre. (Coran, 21 : 33)

--------

Et le Soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient. (Coran, 36 : 38)

Ces faits, rapportés par le Coran, ont été découverts seulement à notre époque, par l'observation astronomique. Selon les calculs des astronomes, le Soleil voyage à la vitesse extraordinaire de 720.000 km à l'heure en direction de l'étoile Véga, dans une orbite particulière appelée l'apex solaire. Cela signifie que le Soleil parcourt environ 17.280.000 km par jour. Les planètes et les satellites de son système gravitationnel parcourent aussi la même distance.

6) les cieux et leurs fanctions

C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient. (Coran, 2 : 29)

----"Il les détermina en sept cieux et révéla à chaque ciel sa fonction." (Coran, 41 : 12)

---Celui qui a créé sept cieux superposés… (Coran, 67 : 3)


7>°LA VOÛTE PROTÉGÉE

Nous avons fait du ciel une voûte protégée, et pourtant ils se détournent de Nos signes. (Coran, 21 : 32)


Cet attribut du ciel a été prouvé par les recherches scientifiques effectuées au 20ème siècle. L'atmosphère entourant la Terre tient une place fondamentale dans la préservation de la vie : tout en détruisant de nombreuses météores, grandes et petites, lorsqu'elles s'approchent de la Terre, elle les empêche d'y tomber, et de nuire à de nombreux êtres vivants.

De plus, l'atmosphère filtre les rayons lumineux provenant de l'Espace qui sont nuisibles pour les êtres vivants. Ce qui est le plus frappant dans cette fonction de l'atmosphère, est qu'elle ne laisse passer que les rayons inoffensifs et bénéfiques - la lumière visible, l'ultraviolet proche et les ondes radio. Tout ce rayonnement est essentiel pour la vie.

LE CIEL DOTE DE RETOUR

Le 11ème verset de la sourate at-Tariq, dans le Coran, fait référence à la fonction de "retour" du ciel.

Par le ciel doté de retour. (Coran, 86 : 11)

Le mot raj' traduit par "retour" dans le verset exprime aussi la notion de "renvoi". Comme on le sait, l'atmosphère enveloppant la Terre est constituée de nombreuses couches. Chaque couche joue un rôle important au profit de la vie. La recherche a révélé qu'elles ont pour fonction de renvoyer les matériaux ou les rayons auxquels elles sont exposées dans l'Espace ou vers la Terre. Examinons maintenant à travers quelques exemples la fonction de "renvoi" accomplie par les couches qui environnent la Terre.

La troposphère, située à 13-15 km au-dessus de la Terre, permet à la vapeur d'eau s'élevant de la surface de se condenser et de retourner vers la Terre sous forme de pluie. La couche d'ozone, à une altitude de 25 km, réfléchit le rayonnement nuisible et la lumière ultraviolette venant de l'Espace, et les renvoie dans l'Espace.

L'ionosphère absorbe les ondes radio émises depuis la Terre, et les renvoie vers différentes parties du monde, tout comme un satellite de communication passif : c'est ce qui permet la communication sans fil et l'émission radiophonique et télévisée sur de longues distances. La magnétosphère renvoie les particules radioactives nuisibles émises par le Soleil et les autres étoiles dans l'Espace avant qu'elles n'atteignent la Terre.


LE MIRACLE DU FER

Le fer est l'un des éléments évoqués dans le Coran. Dans la sourate al-Hadid, c'est-à-dire "le fer", nous apprenons ce qui suit :

Et Nous avons fait aussi descendre le fer, dans lequel se trouvent une force redoutable et des avantages pour les hommes… (Coran, 57 : 25)


Le mot anzalnaa traduit par "Nous avons fait descendre" et utilisé pour le fer dans ce verset, pourrait correspondre à une allégorie pour expliquer le service que le fer rend aux hommes. Mais si nous considérons le sens littéral du mot, celui de "faire descendre physiquement du ciel", comme dans le cas de la pluie et des rayons solaires, nous réalisons que ce verset implique un miracle scientifique très significatif.

Les découvertes astronomiques modernes ont en effet révélé que le fer qui se trouve sur la Terre provient d'étoiles géantes des confins de l'Espace.

Le fer qu'on trouve sur Terre, aussi bien que celui présent dans tout le Système Solaire, vient des confins de l'espace, étant donné que la température du Soleil est insuffisante pour la formation du fer. La température à la surface du Soleil est de 6.000 degrés, et la température du noyau, quant à elle, est à peu près de 20 millions degrés. Ce métal ne peut être produit que dans des étoiles beaucoup plus grandes que le Soleil, où la température atteint plusieurs centaines de millions degrés. Quand la quantité de fer dans une étoile dépasse une certaine concentration, l'étoile ne peut plus l'héberger et finit par exploser en ce que l'on appelle une "nova" ou une "supernova". Ces explosions permettent la dispersion du fer dans l'Univers

Voir ouvrages scientifiques sur le Fer;;


LA FORMATION DU PETROLE


Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très Haut, Celui qui a créé et agencé harmonieusement, qui a décrété et guidé, qui a fait pousser le pâturage et en a fait ensuite un foin sombre. (Coran, 87 : 1-5)

Comme nous le savons, le pétrole se forme à partir de la décomposition de plantes et d'animaux. Une fois que ces derniers se dégradent au fond de la mer durant des millions d'années, tout ce qu'il en reste ce sont des substances huileuses. Celles-ci, enfouies sous des épaisseurs de boue et de roche, se transforment en pétrole et en gaz. Les mouvements de l'écorce terrestre aboutissent quelques fois à la pétrification de la mer et à l'enfouissement des roches pétrolifères sous plusieurs milliers de mètres de profondeur. Le pétrole qui se forme quelques fois fuit à travers les pores des couches de roches situées à plusieurs kilomètres de profondeur, et monte à la surface où il s'évapore (sous forme de gaz), laissant derrière lui une masse de bitume.

Les trois éléments identifiés dans les quatre premiers versets de la sourate al-A'la font le parallèle avec la formation du pétrole. Il est probable que le terme mar'aa signifiant "pâturage ou prairie", se réfère aux substances organiques à partir desquelles se forme le pétrole. Le second terme notable dans le verset est ahwa, utilisé pour décrire une couleur noirâtre qui tend vers le vert, un vert foncé, des couleurs sombres et charbonneuses. On peut aussi penser que ce mot sert à décrire la matière issue de la dégradation des plantes, qui s'accumule dans le sol et qui vire progressivement au noir, étant donné que ces mots sont appuyés par un troisième mot, ghouthaa, traduit par le mot foin, et qui équivaudrait à "humus, assemblage de déchets de différentes plantes amassés et dispersés dans les vallées, détritus, feuilles ou écume". En plus de la connotation de "vomir" que véhicule ce mot, il peut également évoquer l'idée de "répandre de la matière vomie", et décrit la façon dont la Terre "vomit" du pétrole. En fait à la lumière des connaissances que nous avons au sujet de la formation du pétrole, la façon dont il émerge, son apparence mousseuse et sa couleur, on peut mieux comprendre la sagesse que renferme l'emploi de ces mots dans ces versets.


LA RELATIVITE DU TEMPS


La relativité du temps est, aujourd'hui, une réalité scientifique, prouvée au début du 20ème siècle par la théorie de la relativité d'Einstein. Jusque-là, nul n'avait jamais pensé que le temps pouvait être relatif et changer selon les circonstances. Pourtant, le célèbre scientifique Albert Einstein a prouvé ce fait en découvrant la théorie de la relativité. Il montra que le temps est contingent en vitesse et en masse.

Cependant, le Coran a rapporté des informations sur la relativité du temps, notamment dans les trois versets suivants :

Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez. (Coran, 22 : 47)

Du ciel, Il administre toute affaire sur terre et la fait ensuite monter vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. (Coran, 32 : 5)

Les anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans. (Coran, 70 : 4)

Cette référence du Coran à la relativité du temps a été révélée

en 610. Elle constitue une autre preuve qu'il s'agit de toute évidence d'un Livre divin.


LES PLANTES EN COUPLE

..........Et du ciel, Nous avons fait descendre une eau, avec laquelle Nous avons fait pousser des plantes productives par couples de toute espèce. (Coran, 31 : 10)

C'est Lui qui vous a assigné la terre comme berceau et vous y a tracé des chemins ; et qui du ciel a fait descendre de l'eau avec laquelle Nous faisons germer des couples de plantes de toutes sortes. (Coran, 20 : 53)

De la même manière, les fruits sont aussi de type mâle ou femelle :

Et c'est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de chaque espèce de fruits Il y a établi deux éléments de couple [le mâle et la femelle]. Il fait que la nuit couvre le jour. Voilà bien là des signes pour des gens qui réfléchissent. (Coran, 13 : 3)


PARTICULES SUBATOMIQES


Mon Seigneur] le Connaisseur de l'inconnu. Rien ne lui échappe fût-il du poids d'un atome dans les cieux comme sur la terre. Et rien n'existe de plus petit ni de plus grand, qui ne soit inscrit dans un livre explicite. (Coran, 34 : 3)

Ce verset se réfère à "l'atome", de même qu'aux particules plus petites.


Jusqu'à il y a 20 ans de cela, on pensait que les plus petites particules constituant les atomes étaient les protons et les neutrons. Cependant, plus récemment, on a découvert qu'il existe des particules encore plus petites dans l'atome. Cette découverte a amené le développement d'une branche de la physique appelée "physique des particules", étudiant les sous-particules dans l'atome et leurs mouvements particuliers. Les recherches conduites par la physique des particules ont révélé que les protons et les neutrons constituant l'atome sont formés en vérité de sous-particules appelées quarks. La dimension des quarks, composants fondamentaux du proton, si petite qu'elle dépasse les capacités d'imagination de l'être


LES MERS DISTINCTES


Une des caractéristiques des mers découverte tout récemment est exprimée dans un verset coranique comme suit :

Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer ; il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent. (Coran, 55 : 19-20)

Cette propriété des mers, qui convergent sans pourtant se mélanger, n'a été découverte que très récemment par les océanographes. En raison d'une force physique appelée "tension de surface", les eaux des mers voisines ne se mélangent pas. Du fait d'une différence de densité, la tension superficielle empêche les mers de se mélanger, comme si un mur très fin les séparait;

Ce qui est remarquable, c'est qu'à une époque où l'on n'avait aucune connaissance sur la physique, la tension de surface ou l'océanographie, ce phénomène ait été évoqué dans le Coran

L'OBSCURITE DES MERS ET LES VAGUES INTERNES


[
Les actions des incrédules] sont encore comparables à des ténèbres sur une mer profonde : une vague la recouvre, sur laquelle monte une autre vague ; des nuages sont au-dessus. Ce sont des ténèbres amoncelées les unes sur les autres. Si quelqu'un étend sa main, il peut à peine la voir. Celui à qui Dieu ne donne pas de lumière, n'a pas lumière. (Coran, 24 : 40)

L'obscurité dans les mers profondes et les océans commence à peu près à 200 m et plus. A cette profondeur, il n'y a presque pas de lumière. Au-dessous de 1.000 m, il n'y a plus aucune lumière.

Aujourd'hui, on connaît la constitution générale des mers, les caractéristiques des êtres qui y vivent, leur salinité, leur volume, leur superficie et leur profondeur. Les sous-marins et les équipements spécifiques, développés grâce à la technologie moderne, permettent aux scientifiques d'obtenir ces informations.

Les hommes ne sont pas capables de plonger à plus de 70 m sans l'aide d'équipements spéciaux. Ils ne peuvent pas survivre sans assistance dans les profondeurs des océans, comme à moins de 200 m. Pour ces raisons, les scientifiques n'ont été en mesure de découvrir que tout récemment des informations détaillées sur les mers. Cependant, l'expression "des ténèbres sur une mer profonde" contenue dans la sourate an-Nur a été utilisée il y a 14 siècles. C'est sans doute l'un des miracles coraniques qu'une telle information soit fournie par le Coran à une époque où aucun équipement n'était disponible pour permettre à l'homme de plonger dans les profondeurs des océans.

En plus, l'expression dans le 40ème verset de la sourate an-Nur, "comparables à des ténèbres sur une mer profonde : une vague la recouvre, sur laquelle monte une autre vague ; des nuages sont au-dessus..." attire notre attention sur un autre miracle du Coran.

Les scientifiques n'ont découvert que récemment qu'il existe des vagues internes qui se forment sur les interfaces de densité entre les couches de densités différentes. Ces vagues internes couvrent les eaux profondes des mers et des océans car l'eau située en profondeur a une densité supérieure à celle de l'eau située au-dessus d'elle. Les vagues internes agissent telles des vagues de surface. Elles peuvent rompre, tout comme les vagues de surface. Les vagues internes ne peuvent être vues par l'oeil humain, mais elles peuvent être détectées en étudiant les changements de température ou de salinité à un niveau donné.

Les déclarations du Coran sont en accord avec l'explication ci-dessus. Il est un fait certain que les recherches effectuées récemment montrent une fois de plus que le Coran est la


 

LE ROLE DES MONTAGNES


Le Coran attire l'attention sur une caractéristique géologique capitale des montagnes :

Et Nous avons placé dans la Terre des montagnes fermes, afin qu'elle ne s'ébranle pas avec eux. (Coran, 21 : 31)

Ce verset affirme que le rôle des montagnes est d'empêcher la survenue de "chocs" sur la Terre. On ignorait cette fonction à l'époque où le Coran a été révélé. On ne l'a compris que tout récemment, grâce aux découvertes de la géologie moderne.

Autrefois, on pensait que les montagnes étaient simplement des bosses qui se dressaient à la surface de la Terre. Cependant, les scientifiques ont réalisé que ce n'était pas vraiment le cas, et que les "fondations" de ces montagnes s'étendaient sur une profondeur 10 à 15 fois supérieure à leur hauteur visible. Avec de telles caractéristiques, les montagnes peuvent être comparées à un clou ou un piquet maintenant solidement une tente de camping. Par exemple, le Mont Everest, dont le sommet s'élève à près de 9 km au-dessus de la surface de la Terre, développe des "racines" sur une longueur supérieure à 125 km.

Les montagnes apparaissent à la suite de mouvements et de collisions entre d'immenses plaques formant l'écorce terrestre. Quand deux plaques entrent en collision, la plus solide glisse sous l'autre, celle du dessus se plisse et forme des reliefs et des montagnes. La couche inférieure s'enfonce sous le sol et s'étend vers les profondeurs. Cela signifie que les montagnes cachent sous terre une partie de dimension aussi importante que la portion visible :

Dans un texte scientifique, la structure des montagnes est décrite comme suit :

Là où les continents sont les plus épais, comme dans les chaînes montagneuses, l'écorce s'enfonce plus profondément dans le manteau."

Le Professeur Siaveda, un célèbre hydrogéologue de renommée mondiale, a fait le commentaire suivant sur la façon dont les montagnes avaient des tiges ressemblant à des racines et qui les maintiennent attachées à la surface.

La différence fondamentale entre les montagnes continentales et les montagnes océaniques se situe dans leur composition… Mais le dénominateur commun aux deux types de montagnes c'est leurs racines, capables de les soutenir. Dans le cas des montagnes continentales, des matières de densité plus basse et plus légère sont étendues sous terre comme des racines. Dans le cas des montagnes océaniques, il existe aussi des matières plus légères qui soutiennent les montagnes comme des racines… Par conséquent, la fonction des racines est de soutenir les montagnes selon la loi d'Archimède.

De plus, un livre intitulé Earth "(La Terre), écrit par le Dr Frank Press, ancien président de l'Académie Nationale des Sciences, des Etats-Unis, et qui est encore utilisé comme un ouvrage de référence dans de nombreuses universités, affirme que les montagnes sont comme des piquets, enfouis profondément sous la surface de la Terre.

Dans un verset, ce rôle des montagnes est indiqué au moyen d'une comparaison avec les "piquets" :

N'avons-nous pas placé la terre comme un lit, et les montagnes comme des piquets ? (Coran, 78 : 6-7)

Dans un autre verset, il a été révélé que Dieu a fait ce qui suit

"et quant aux montagnes, Il les a ancrées." (Coran, 79 : 32). Le mot arsaahaa dans ce verset signifie "enraciner, fixer, ancrer".



 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

yolena 04/10/2011 22:19



TOUT EST ECRIT DANS LA TORAH...


Je vous suggère de la lire ... l'islam est une IDEOLOGIE POLITIQUE - Mahomet a converti par le Sabre et voulu anéantir le Judaisme et le Christianisme ... Aujourd'hui il reste des fanatiques
débiles de cette religion qui veulent repandre l'islam dans le monde ... resultat : des bombes au 4 coins du monde !



Dib Hamza 06/10/2011 22:09



pour répondre a votre message sur ' tout est ecrit dans la torah ) 


merci de répondre a ces erreurs dans la torah ( les erreurs sont dans les 5 livres de la torah " génese , levites deuteronaume , les nombres ..etc )


 http://www.youtube.com/watch?v=ckMwbVmMkIw


merci  et bon courage 



hjhj jruene 11/01/2010 19:25


bravo