Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dib hamza

Le Prophète Mohammed (saw) dans la bible (christianisme)

12 Juillet 2009 , Rédigé par Dib hamza Publié dans #islam kabyle dib hamza

 Mohammed (asw)  Le Prophète annoncé Dans le christianisme .
images.jpg

 
 


















A fin de vérifier mes sources ( versets bibliques )  je vous conseil ce lien   www.lirelabible.net


  1°   Est tu le prophète?

Les Juifs ont de tout temps attendu leur Messie, celui-ci est parfaitement décrit dans l'Ancien Testament.
Le Messie devait être Jésus (Isa) fils de Marie, le dernier prophète envoyé aux Israélites.
Il ne devait pas venir subitement, mais devait être précédé par un prophète qui annoncerait sa venue, ce prophète est Jean-Baptiste (Yahya). Après la venue du Messie, les Juifs savaient qu'il y aurait un autre prophète, lui aussi annoncé dans l'Ancien Testament, c'était Muhammad ( saw).

Ainsi, au temps de Jésus, les Juifs attendaient trois prophètes distincts. Nous allons prouver au moyen de la Bible que ces trois prophètes sont cités dans un même verset et dans l'ordre que nous avons établi.

De nos jours, si l'on pose la question à un Juif il vous répondra le Messie n'est pas encore arrivé, et le Chrétien rétorquera que seul deux personnes étaient attendues, Jean-Baptiste et Jésus lui même.

Cependant un et un seul verset de la Bible va mettre nos frères juifs et chrétiens d'accord.
En effet, la meilleur des choses à faire serait de remonter le temps et de demander à un prêtre juif, un Lévite, ce qu'ils attendent comme saint homme. Dommage, nous ne pouvons pas !

Alors nous allons simplement interroger le Nouveau Testament, voyons le tout premier chapitre de l'Évangile selon Jean.
Dans ce chapitre est rapporté ce que les Lévites demandèrent à Jean-Baptiste (Yahya):
« 19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les juifs envoyèrent de Jérusalem des
sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu?

20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu'il n'était pas le Messie .

21 Et ils lui demandèrent: Quoi donc? es-tu Élie ? Et il dit: Je ne le suis
point. Es-tu le prophète ? Et il répondit: Non.

22 Ils lui dirent alors: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux
qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ?

23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez
le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.»
Jean 1-19,23
[Jean 1:19-23]

Il devient clair que les prêtres juifs de l'époque attendait 3 personnes distinctes, un certain Élie, il attendait le Messie et aussi le prophète !
Qui était donc le prophète ? Ce n'est pas un prophète, mais LE prophète, en grec ? p??f?t?s « o prophêtês ».

Une explication s'impose, Élie est en réalité Jean-Baptiste, comme l'affirme le verset 12 et 13 de l'Évangile selon Matthieu:

12 Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu [...]
13 Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean Baptiste.
[Matthieu 17:12-13]
Après avoir identifié Jésus en tant que Messie, puis Jean-Baptiste en tant qu'Élie, il nous reste le prophète, qui est donc ce prophète ?
Quelques versets plus bas, nous lisons:

Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Messie , ni Élie , ni le prophète ? [Jean 1:25]

Encore une fois, les prêtres, les Lévites posent la même question, en mentionnant toujours les trois personnages, ils attendent bien le Messie, Élie et le prophète.

En réalité, Muhammad ( saw) ne peut être que le prophète, annoncé en Jean 1.21 et 1.25, historiquement, il n'y a aucun autre prophète qui soit venu après Jésus.
Sans la reconnaissance de Muhammad ( saw) en tant que prophète, la prophétie de Jean 1.21 ne serait pas achevée, et la Bible aurait totalement faux.

Dans de nombreuses bibles, il y a une annotation concernant les versets en question, Jean 1.21 et 1.25 , elle renvoie au Deutéronome 18.18 (voir l'article sur le Deutéronome 18.18 Le prophète clairement annoncé par Moïse )

Deut. 18.18 étant une autre prophétie majeure, que Muhammad ( saw) est venu accomplir, sans lui, elle tomberai à l'eau.

Dans une traduction de la Bible que je possède (Société Biblique Francaise), au bas de la page on peut lire "Voir Deut. 18.18 et 18.15" avec la note m [
1 ].

Les traducteurs disent donc eux-même que le prophète de Jean 1.21 est le même que celui annoncé par Moïse en Deutéronome 18.18, ce qui signifie qu'ils admettent que le prophète qui devait venir parmis les arabes et qui parlerait au nom de Dieu, et bien ce prophète viendrait après Jésus.
Voici le passage en question, où le verset Jean 1.21 est présent [
1 ].

Les traducteurs devrait accepter que Muhammad ( saw) est bien le dernier prophète de Dieu, au lieu de vouloir lancer des références contradictoires à tout bout de champ pour cacher les prophéties, en effet, Deutéronome 18.18 ne peut annoncer Jésus, car cela contredirait le christianisme (voir la fin de l'article
Le prophète clairement annoncé par Moïse pour plus de détails, et le fait que selon les christianisme, Jésus est mort sur la croix).

Jean 7.40
Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient: Celui-ci est
vraiment le prophète.
Jean 7.41
D'autres disaient: C'est le Christ. [...]


[...] jusqu'à ce que viennent un prophète et les messies d'Aaron et d'Israël

Luc 1.5
Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé
Zacharie, de la classe d'Abia; sa femme était d'entre les filles d'Aaron,
et s'appelait Élisabeth.

La conclusion de ce court article est que le prophète mentionné par les Lévites en Jean 1.21 et 1.25 ne peut être que Muhammad ( saw), c'est en effet le dernier messager de Dieu, envoyé à toute l'humanité, et mentionné dans tout les livres saints du monde.



De plus, ceci est confirmé par les commentaires de la Bible qui renvoient à la prophétie du Deutéronome 18.18, appliquable seulement à Muhammad (saw ).

 2° Le consolateur


Jean (14:16):


« Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous.»

Nous ne connaissons pas exactement le mot original en araméen qui fut utilisé par Jésus pour « consolateur ». D'autres bibles utilisent les termes avocat, aide et dans les bibles grecques on lit le mot Paraclet (Paraklêtos) . Il y a différentes explications pour le mot: l'Esprit Saint, la Parole , une personne, etc.

Le Saint Coran mentionne dans la sourate le Rang (verset 6) que Jésus a explicitement mentionné le nom Ahmad :

«

Ahmad est le second nom du Prophète Muhammad et qui veut dire littéralement celui qui loue Dieu plus que d'autres.

Quelle que soit la signification du mot « consolateur », nous pouvons conclure que Jésus a laissé derrière lui une œuvre inachevée et que quelqu'un allait venir pour compléter sa mission.

Examinons à présent, dans le contexte de la Bible , si ce consolateur convient au personnage du Prophète Muhammad [PBSL] :

1. « Un autre consolateur »

Donc plusieurs consolateurs étaient déjà venus et il y en avait un qui devait encore venir.

2. « Afin qu'il demeure éternellement avec vous »

Étant donné que le besoin pour un autre de venir après lui n'existait plus et qu'il serait le sceau de tous les Prophètes. Son enseignement demeurera pour toujours et restera intact. En effet, le Coran et tous ses enseignements demeurent comme ils l'étaient il y a 1400 ans.

3. « II convaincra le monde en ce qui concerne le péché» (Jean, 16:8)

Tous les autres Prophètes, y compris Abraham, Moïse, David et Salomon corrigeaient leurs voisins et leur peuple pour leurs péchés, mais pas le monde comme l'a fait Muhammad [PBSL]. Il n'extirpa pas seulement l'idolâtrie en Arabie dans une période de 23 ans, mais envoya aussi des émissaires à Héraclius, aux souverains des empires de Perse et de Rome, au Négus, le roi d'Ethiopie et à Muqauqis, le gouverneur d'Egypte.

Il réprimandait les chrétiens pour avoir divisé l'unité de Dieu en trinité, pour avoir élevé Jésus à fils de Dieu et ensuite à Dieu Lui-Même.

C'est lui qui condamna les juifs et les chrétiens pour avoir corrompu leurs Écritures, pour avoir contesté la primogéniture d'Ismaël [PBSL] et c'est lui qui a blanchi tous les Prophètes des imputations d'adultère, inceste, viol et idolâtrie.

4. « Le prince de ce monde est jugé» (Jean, 16:11).

Il s'agit ici de Satan comme c'est expliqué dans Jean (12:31) et (14:30). Le Prophète Muhammad [PBSL] est donc venu pour corriger le monde et avertir l'homme du jugement.

5. « L'Esprit de vérité» (Jean, 16:13).

Depuis son enfance le Prophète Muhammad [PBSL] fut appelé Al-amîn, c'est à dire celui qui est sincère ou honnête et « il vous conduira dans toute la vérité...» (Jean, 16:13).

6. « Car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu» (Jean, 16:13).

Le Saint Coran est la parole de Dieu. Il n'y a pas un seul mot du Prophète Muhammad [PBSL] ou de ses compagnons qui a été inclus. L'ange Gabriel le lui récita, le Prophète le mémorisa et les paroles furent notées par ses copistes. Ses propres paroles et enseignements furent enregistrés dans les Ahadith (pluriel de Hadith) ou traditions.

Comparez avec Deutéronome (18:18) : «...je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.»

Ceci correspond avec la sourate l 'Etoile (versets 2-4) :

« Votre compagnon [Muhammad] ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n 'est rien d ' autre qu'une révélation inspirée.»

7. « et il vous annoncera les choses à venir.» (Jean, 16:13).

Toutes les prophéties du Prophète Muhammad [PBSL] se réalisent.

8. « II me glorifiera» (Jean, 16:14).

A vrai dire, le Saint Coran et le Prophète Muhammad [PBSL] ont plus de vénération pour Jésus [PBSL] que la Bible et les chrétiens eux-mêmes. Les exemples suivants le prouvent :

a.) Selon Deutéronome (13:5), croire en sa mort sur la croix discréditerait son statut de Prophète :

« Ce Prophète ou ce songeur sera puni de mort...», il est aussi caractérisé comme maudit (que Dieu nous en préserve), selon Deutéronome (21:22-23): «...car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu....»

b.) Matthieu (27:46): «... Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?.» Ces paroles, ne pourraient-elles pas venir de quelqu'un d'autre que Jésus? Même quelqu'un qui n'est pas Prophète serait ivre de joie de savoir que sa mort lui procurera le titre de martyr, même s'il agonise. N'était-ce pas une insulte envers Jésus de prétendre qu'il n'avait pas de foi en Dieu ?

c.) Nous musulmans ne pouvons croire que Jésus qualifia les Gentils de chiens et de pourceaux et qu'il s'adressa à sa mère en lui disant « Femme», conformément à ce qui est mentionné dans la sourate Marie (verset 32) : «Et la bonté envers ma mère [c'est à dire Marie]. Il [Dieu] ne m'a fait ni violent ni malheureux.»

Matthieu (7:6) : « Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux....» Jean (2:4) « Jésus lui [Marie] répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi ? »


Et quand Jésus fils de Marie dit: Ô Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager de Dieu envoyé vers vous, confirmant ce qui, dans la Thora , est antérieur à moi et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera Ahmad. »

Le Prophète des Manuscites de la Mer Morte



Note à propos des manuscrits de la mer morte lisez : le scandale du siecle

Dans les manuscrits de la Mer Morte (de la grotte de Qumrân) il est écrit dans « le Manuel de Discipline » :

« Seuls les fils d'Aaron décideront des questions de droit et de biens et leurs ordres fixeront le sort qui déterminera les règles des hommes de la communauté. Quant aux biens des hommes saints dont la conduite est parfaite, qu'on ne les mêle point aux biens des hommes de fraude qui n'ont pas purifié leur conduite en se séparant de l'erreur et en agissant sans commettre de faute. Et qu'eux-mêmes ne s'éloignent d'aucun conseil de la loi pour marcher dans l'obstination de leur coeur , mais qu' ils jugent d'après les premiers préceptes par lesquels les hommes de la communauté ont été d'abord disciplinés jusqu'à ce que viennent un prophète et les messies d'Aaron et d'Israël. » (Les Manuscrits de la Mer Morte, p. 345).

Les sectaires de Qumrân (13) attendaient donc deux messies, et ils attendaient aussi un prophète.

(13) Nombreux sont les chercheurs qui établissent des liens entre le groupe assédien (les Hassidim c'est-à-dire les pieux) du lIe siècle av J.-C., les Esséniens qui leur succédèrent et qui représentaient leur lignée fidèle à la loi de Moise, et les sectaires de Qumrân. « En effet, il est à peu près unanimement admis que le mouvement essénien auquel ces manuscrits (de Qumrân) appartiennent plonge ses racines dans le mouvement assidéen. Un certain nombre de rapprochement s'imposent... Les Assidéens sont dévoués à La loi... ils sont organisés en une sorte de congrégation (comme les sectaires de Qumrân) ... Les Hassidim sont enfin attachés aux fils d'Aaron qui avaient une grande place à Qumrân. (Mathias Ek-Acor. le Livre de Daniel. p. 17 ; J. Gabalda et Cic. paris 1971) en outre, l'auteur note des rapprochements de vocabuiaire entre le Livre de Daniel, supposé assidéen par lui, et les documents de Qumrân. Il est à noter, en plus, que deux tribus des juifs de Médine (les Nadirites et les Quraïzites en Arabie, sont des fils d'Aaron (voir la biographie du Prophète Mohammad : La Sira d'Ibn Hichâm. 3 : 118 où le poète Abbqs Ibn Mirdas, dans les vers 1 et 5, évoque cette réalité ; et voir aussi Ibn Hichâm, 1 : 18, édition de 4 tomes). Ces deux tribus attendaient un Prophète qui devait sortir d'Arabie.
D'autre part, un certain nombre de rabbins s'étaient convertis à l'Islam. Ils avaient reconnu en Mohammad le Prophète dont parle l'Écriture.
Il est à signaler que les Juifs de Médine surtout les Banû-nNadir et les Banû Quraïza sont des fils d'Aaron ; ils jouissaient d'un grand prestige parmi leur peuple.
Il est raisonnable de voir dans ces deux tribus et dans les autres, les descendants des « Sectaires de Qumrân » auquel il a été demandé de partir vers le désert pour préparer le chemin du Seigneur (voir Ibn Hichâm, 1 : 18 où il y a la généalogie des Nadirites et des Quraïzites).
 
 (Merci de laisser un commentaire

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mehdi mountather 03/02/2014 15:55



La foudre a Rio de Janeiro sur la statue de Christ avertissement d'ALLAH au pape François au pape François et aux chrétiens de convertir aujourd’hui a l'islam pour éviter la mort et la fin de
leurs leurs villes a Rome Grèce l'Europe et dans le monde pas ces punitions d'ALLAH  ces catastrophes naturelles tempête de neige les inondations les séismes tsunami volcan raz de marée les
foudres dans le coran ALLAH dit (Et pendant que le tonnerre, en grondant, Lui rend hommage et que les anges, en tremblant, célèbrent Ses louanges, le Seigneur lance Ses foudres pour atteindre qui
Il veut. Et malgré toute cette puissance, les impies osent encore contester Son existence, Lui dont les ripostes sont si terrifiantes !) 13 sourate Ar-Ra'd le tonnerre après l'islam les autres
religions ne sont pas valable la preuve ce verset ALLAH dit (
Quiconque recherche en dehors de l'islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui , et dans l'autre monde, il sera du nombre des réprouvés.)85 sourate Al-i'Imran

rizki 14/12/2010 14:40



assalamou alikoum mon frere ou ma soeur franchement je ne peut rien te repprocher parce que tuas dis la vérité tout simplement c'est juste Barak allahou fik et bonne continuation dans la vérité
inchaallah



Dib Hamza 15/12/2010 23:47



merci  mon frere ,  c me fé toujours plaisir de recevoir vos commantaires .


dib.hamza